Les Olympes de la parole

J'ose choisir

Problématique

Lors du choix professionnel, le sexe joue encore aujourd’hui un grand rôle. On ne choisit pas les mêmes métiers si l’on est une fille ou un garçon.

  • dans les métiers de la construction: 95% des étudiant·e·s sont des garçons
  • dans les métiers techniques: 90% des étudiant·e·s sont des garçons
  • dans les métiers en santé et social: 83% des étudiant·e·s sont des filles
  • dans les filières artistiques: 55% des étudiant·e·s sont des filles

Impact

La ségrégation du marché de l’emploi sur les conditions de travail des femmes a un impact.

La tendance à une forte concentration de la main-d’œuvre féminine dans quelques secteurs d’activité (ainsi que dans les niveaux inférieurs de la hiérarchie) explique en grande partie l’importance des écarts salariaux entre les femmes et les hommes. En outre, elle rend difficile la mise en œuvre efficace des dispositifs en faveur de l’égalité des rémunérations entre les hommes et les femmes.

Critiquer les stéréotypes de genre

Ce phénomène de ségrégation horizontale s’explique par les stéréotypes de genre encore tenaces quant aux qualités soi-disant innées des garçons pour les branches scientifiques (qualités qui feraient défaut aux filles) ou à la sensibilité naturelle des filles qui les pousserait vers les soins et le social (et dont les garçons seraient privés).

Ces préjugés circulent dans notre société par de nombreux canaux. Il est important de les critiquer et surtout de faire connaître ces critiques aux jeunes, filles ou garçons, pour qu'ils ne limitent pas leurs choix et qu'ils explorent les plus grand nombre de projets professionnels possibles.

Cette année encore, Les Olympes de la Parole sont l’occasion pour les jeunes sur le point de choisir une orientation scolaire ou professionnelle de questionner et critiquer ce qui limite leurs choix.